Les balais

Datant des années 1920, les balais (« brushes » en anglais), sont aujourd’hui avec des brins en acier rétractables dans un manche en caoutchouc ou plastique. Il y en a maintenant, avec des brins en nylons, plus résistants mais moins sonores. L’intérêt des balais est surtout l’utilisation spécifique des frottements sur la peau de la caisse claire, grâce à son grain (revêtement  dit « sablée »)et permet un son très soft très doux.

Les balais sont utilisés généralement pour le jazz – jazz bossa.

A vos balais…!!!

 

Festival 2018 BSA CBG

A ne pas manquer le festival du Cigar Box Guitar à Boissy sans Avoir le 6/10/18 à partir de 14h

Entrée gratuite expositions et concerts jusqu’à minuit et demi suivi d’une scène ouverte…

Plus de renseignements sur : http://bsa-cbg-festival.fr

Les origines de la Cigar Box Guitar

Au départ la Cigar Box Guitar ou CBG  remonte à 1840, date à laquelle les cigares ne sont plus emballés dans des caisses de cent pièces et plus, mais dans de petites boîtes. Ces boîtes à cigares ne contenaient qu’une vingtaine de pièces. Entre 1840 et 1890, quelques instruments de musique ont été construits à partir de ces boîtes à cigares, à savoir :

  • La CBG. (Cigar Box Guitar)
  • Le banjo dépourvu de frettes.

A cette époque en Amérique (1840) se développent les blues bands. Ces musiciens noirs américains extrêmement pauvres ne pouvaient s’acheter d’instruments de musique.

Rien pourtant n’arrêta ses passionnés de musique qui sont parvenus à improviser :

  • Des instruments de percussion avec des planches à laver le linge. (Washboard)
  • Des basses avec de simples lessiveuses.(une corde fixée sur un manche pivotant)
  • Des cordophones à partir d’une boîte à cigares comme les fameuses Cigar Box Guitares.

Vers les années 1890 naquit le Blues, dans le sud des Etats Unis, plus précisément dans le delta du Mississippi.

C’est de la que c’est façonné et démocratisé les CBG. (Cigar Box Guitar)

 

Offrez un cadeau original pour la Saint Valentin !

Avis aux amoureux (ses) !

Offrez un cadeau original pour la Saint ValentinEnvie d’un cadeau original pour la Saint Valentin ? Faites de cet évènement un moment inoubliable grâce au studio du Son du Moulin. Offrez le 14 février prochain un… enregistrement ! Chanson originale, vos chansons préférées, poème, mémoires, déclaration d’amour… Tout est possible ! Une bonne manière de surprendre votre amoureux(se), de 7 à 107 ans.

L’ingénieur du son du studio du Son du Moulin vous accompagnera et vous conseillera  dans toutes vos démarches. Avec au final un joli CD sous blister !

Les Piliers de Bal enregistrent au studio du son du moulin

Les Piliers de bal, groupe de 6 musiciens, viennent d’enregistrer leur CD au studio du Son du Moulin. Tous originaires du Berry, cette jeune bande de copains aime avant tout faire danser les gens. Inspirés par les groupes de la scène trad actuelle, ils parcourent villes et campagnes pour faire vibrer les parquets. A découvrir le reportage photo en studio au mois de septembre sur leur page Facebook.

 

 

 

Comment accorder une batterie ?

Accorder sa batterie ? Régler ses peaux, ses toms, sa grosse caisse ? Eh oui, la batterie est un instrument comme un autre… A l’accordage !

Le choix des peaux d’une batterie joue un rôle important dans la qualité du son. Sur une batterie bas de gamme, les constructeurs livrent souvent des peaux de premier prix, trop fines et trop fragiles. Il faudra, pour commencer, les changer. Les « remo ambassador » (peaux blanches) pour la frappe et les diplomat » (transparentes) pour la résonnance, ont un excellent rapport qualité prix. Les différents sons des toms sont dépendants du type de fûts plus ou moins profonds ou épais, également du type de peaux.  Plus les fûts seront profonds, plus le son sera profond et imprécis. Plus le tom sera court, plus le son sera clair et précis.

Comment régler sa batterie ?

Chaque batteur à son propre son et c’est à force de bidouillages et d’essayages que vous y parviendrez. Mais il existe un réglage facile à faire soi-même. Il sera préférable d’utiliser des peaux neuves et prioritairement pour les peaux inférieures (peaux de raisonnance ou timbre). Ce sont elles qui vont donner la rondeur d’un fût. La peau de frappe apportera principalement l’attaque. Donc, commencez par enlever toutes les peaux de frappe des 2 toms médiums et du tom bass pour ne régler que les peaux de timbre. Il est important de desserrer les tirants jusqu’à ce que la peau soit flasque. Vissez, 1/4 de tour par 1/4 de tour, un tirant et ensuite celui qui lui est opposé puis passez à un autre plus éloigné et celui qui lui est opposé – etc – de manière à tendre la peau de manière homogène  jusqu’à obtenir un son bien propre qui ne frise plus. Ensuite, réinstallez la peau de frappe et faîtes exactement la même chose. Une fois les 2 peaux réglées ainsi, vous obtiendrez un son propre. En répétant l’opération sur les autres fûts, vous remarquerez que chaque fût donne un son différent de l’autre en rapport à son volume.

Régler ma caisse claire

Comme pour les toms, chaque batteur a son propre son de caisse claire. Il faut commencer par un réglage standard, c’est-à-dire net et clair. Dans un premier temps, tendez  la peau de timbre de manière bien homogène. Puis, tendez suffisamment la peau de frappe. C’est le timbre qui est le plus important et le plus délicat à régler. Déclencheur enclenché, le timbre doit être bien centré par rapport aux bords du fût. Rectifiez cela si nécessaire en dévissant, de part et d’autre, les vis de blocage de la ficelle ou de la bande plastique.        Si vous avez bien tendu la peau de timbre, vous n’aurez pas besoin de tendre beaucoup le timbre pour avoir un son net et précis. Pour un bon réglage du timbre, munissez vous d’une baguette et tapez légèrement sur la peau de frappe. Vous devez entendre le timbre vibrer, si ce n’est pas le cas, c’est que votre timbre est trop tendu.

Régler le son de grosse caisse

Vous n’aimez pas votre son de grosse-caisse car il résonne. Si votre musique est plutôt orientée rock, ne tendez pas trop votre peau de frappe. Détendez-la au maximum. Cela a pour effet d’augmenter l’attaque. Pour que le son soit très mat, il est important d’empêcher les 2 peaux de résonner. Le moyen le plus efficace est de placer une  couverture au fond de la grosse-caisse. Cette dernière doit toucher les 2 peaux. Reste à s’occuper de la peau de timbre car elle doit être percée d’un trou d’environ 20 cm de diamètre, un peu décalé par rapport au centre. Ceci aura pour effet d’accentuer la caisse de résonance que représente la grosse-caisse en laissant s’échapper l’air. Pour percer ce trou, après avoir posé votre grosse-caisse sur le côté frappe, utilisez un objet circulaire d’environ 20 cm de diamètre ( 8″ ) et placez un gabarit (à l’endroit défini plus haut) sur la peau de timbre. Tracez à l’aide d’un stylo-bille le pourtour du gabarit en appuyant  pour creuser le plastique. Il ne vous reste plus qu’à découper la peau avec un cutter, la marque créée par le stylo guidera la lame et attention aux doigts ! Une fois la tache terminée, réglez la peau de timbre qui doit être modérément tendue.

Voilà, en espérant que ces astuces du Son-du-Moulin vous aideront à bien accorder votre batterie.